Cinq Semaines En Ballon – Chapitre VI

CHAPITRE VI 

  LES VOYAGEURS ont quitté Zanzibar depuis cinq  jours seulement et Samuel Fergusson se sent ému: il vient enfin d’apercevoir à l’horizon ce lac tant cherché, que le capitaine Speke a vu lê  3 août 1858 et qu’il a appelé Nyanza Victoria. Les voyageurs lancent leur ancre sur un arbre et le Victoria devient imobile. Mais ils ne peuvent pas descendre à terre car des armées de moustiques couvrent le sol.

  – Demain, si le vent est favorable, dit le docteur, nous irons vers le nord et nous découvrirons peut-être les sources du Nil, ce secret que personne ne connaît.

  Le mercredi 23 avril, le Victoria part vers nord.

  – Aujourd’hui, nous verrons le Nil, dit le docteur.

  Je suis sûr que ce fleuve prend sa source dans ce lac.

  – Nous verrons bien, répond Kennedy.

Le docteur Fergusson observe le pays avec attention.

  – Regardez! dit-il à ses deux compagnons, nous sornmes au-dessus d’un fleuve et ce fleuve est surement le Nil!

  Le docteur Fergusson montre une île au rnilieu du fleuve.

  – Regardez! C’est l’île de Benga. Nous allons descendre.

  – Elle semble habitée, monsieur Samuel.

  – Joe a raison; il y a un groupe d’une vingtaine d’indigènes.

Le Victoria s’approche de lîle. Les Noirs, qui appartiennent à Ia tribu de Makado, poussent de grands cris. Kennedy fait feul et les indigènes se jettent dans le fleuve.

  – Descendons, dit le docteur.

Il emmène ses compagnons vers un groupe de rochers et semble chercher quelque chose. Tout d’un coup, il prend le bras de Dick:

 – Regarde! dit-il.

 – Des lettres! s’écrie Kennedy.

  En effet, deux lettres sont gravées sur le rocher: A.D.

  – A.D., dit le docteur Fergusson. Andréa Debono! La signature du voyageur qui est arrivé le plus loin sur le Nil!

  – C’est bien le Nil! Nous ne pouvons pas nous tromper!

  Dix minutes après, le Victoria reprend sa rute dans les airs.

  – Mes amis, dit le docteur à ses deux compagnons, nous commençons  maintenant véritablement notre traversée de l’Afrique. Jusqu’ici, nous avons suivi les pas d’autres explorateurs, mais maintenant nous partons dans l’inconnu.

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s